6 raisons de vivre en Norvège

La Norvège est un pays scandinave qui attire de plus en plus pour ses paysages, sa douceur de vivre et son niveau de vie. Mais est-ce vraiment l’eldorado promis? Je passe ici au crible 6 raisons d’y vivre, et  mon prochain article des raisons d’éviter la Norvège vous permettra de vous faire une idée plus complète. Voir aussi mon autre article sur le sujet “S’installer en Norvège. Bonne ou mauvaise idée?”.

  1. La culture du travail flexible
Illustration: Ole Johnny Hansen for @afroginthefjord.

La culture du travail en Norvège est particulière, en ce sens qu’elle est très flexible et basée sur la confiance. Par exemple, le pointage se fait par l’employé-e sans supervision. Vos chefs vous font confiance pour pointer les heures que vous travaillez vraiment. La mentalité est aussi à l’efficacité, avec une pause déjeuner courte et la possibilité de partir “tôt” et surtout de prendre ses RTT sans culpabilité. Cela peut s’avérer différent dans certains domaines, comme dans les cabinets d’avocats.

Si vous êtes malades, vous avez jusqu’à trois jours consécutifs d’arrêt maladie auto-proclamé. Personne ne vous demandera de quoi vous souffrez, et vous n’aurez pas besoin de mot du médecin. Tout le monde part du principe que vous prenez des jours car vous ne pouvez pas travailler pour cause de maladie.

Au niveau de l’équilibre travail-vie de famille, la Norvège est au top. Les employés ont des jours “enfant malade” par an, avec salaire à 100%, et surtout une flexibilité des employeurs pour concilier vie de famille et travail. Après tout, en Norvège on travaille pour vivre, on ne vit pas pour travailler. Pour trouver un travail je conseille de lire cet article et ce livre.

2. L’accès à la nature même en ville

Photo (Klimaoslo.no): Une des lignes de métro d’Oslo en plein hiver. Les pistes de ski sont accessibles de plusieurs arrêts de métro.

Que vous habitiez à Oslo, Trondheim ou Bergen, pour ne nommer que les plus grandes villes, la nature n’est jamais loin. Même dans la capitale, le fjord est à portée de bateau public, les pistes de ski (gratuites) sont à un court trajet en bus et la forêt et ses lacs sont accessibles dans le temps de trajet qu’il vous faut pour passer d’un arrondissement à un autre en métro à Paris.

Le camping sauvage est légal en Norvège, sous certaines conditions (maximum 3 jours, laisser l’endroit sans déchets etc.), cela s’appelle Allemannsretten. Ou le droit de tous à profiter de la nature et d’y séjourner temporairement.

Un autre concept bien norvégien est celui de friluftsliv, une sort de philosophie de la vie dans la nature. Attention cela ne veut pas dire que les Norvégiens vivent sans confort matériel avec une tente en peau de renne au dessus de la tête. C’est plutôt qu’ils sortent en nature dès que possible, pour camper, skier, se baigner, faire du vélo, marcher en montagne etc. C’est une forme de méditation et de manière individuelle et collective de se ressourcer. Voir cette vidéo TEDx où j’explique le concept de friluftsliv plus en détail.

3. Les congés parentaux

Des papas norvégiens en pappaperm, au café avec leur progéniture.

Le congé parental est d’environ un an pour les parents norvégiens. La mère, le père et le/la co-parent peuvent aussi y avoir droit. Un père peut avoir jusqu’à 7 mois de congé paternité, payé à 100% de son salaire.

Tristan Champion a d’ailleurs écrit un livre très remarqué sur le sujet du congé paternité norvégien, La barbe et le biberon. Il y raconte sa vie de père en pappaperm (pappapermisjon- congé paternité en norvégien) à Oslo, avec ses hauts et ses bas de s’occuper de son second enfant. Les études convergent pour dire que le temps que passe un père avec son enfant si jeune a des effets bénéfiques non seulement sur la relation père-enfant, mais aussi sur l’égalité entre hommes et femmes dans la société en général et dans le foyer (les hommes font plus de tâches domestiques par exemple). Imaginez partir au travail alors que votre enfant a 6 ou 7 mois et laisser votre homme avec l’enfant, rentrer le soir et “attendre” que le ménage et le repas soient fait. Et que le petit ait mangé, soit propre, etc. Les hommes se rendent alors compte que “femme/homme au foyer” est un boulot à plein temps (jour et nuit ;-)). En parallèle, vu que les hommes trentenaires prennent aussi un congé parental “long”, aucune raison de discriminer les femmes à l’emploi vu que tout le monde va y passer.

4. La confiance dans les autorités

Le parlement norvégien, Stortinget

Les Norvégiens ont une confiance bien plus grande dans leurs autorités, et leur gouvernement. Par exemple le Trésor public rend automatiquement l’argent trop payé des taxes, et ce avec intérêts. Il y a une attente d’intégrité et d’éthique morale de tous les élus. De nombreuses têtes sont tombées récemment dans un scandale de logements de fonction où de nombreux parlementaires avaient “mal compris” les règles. Dans certains cas ce qu’ils avaient fait n’était pas illégal mais cela a été vu par le public comme une violation de leur confiance. La présidente du parlement ainsi que le chef du parti chrétien démocrate ont récemment perdu leur poste dans cette affaire.

Mentir lorsqu’on est élu peut s’avérer être la fin d’une carrière politique. Si ce principe s’appliquait aux hommes et femmes politiques en France ou en Italie je ne suis pas sûre qu’il en resterait beaucoup.

5. Une société plus égalitaire

Un reportage avait choqué en France il y a quelques années, où on voyait une parlementaire manger son sandwich et papoter au déjeuner avec une femme de ménage du parlement. Il n’y a pas qu’en salaire que l’égalité se fait sentir. Ici on est tous supposé traiter les autres au même pied d’égalité quelque soit leur travail, leurs origines etc. Même le roi est tenu d’être humble et de ne pas se prendre pour quelqu’un au dessus des autres. L’arrogance, en Norvège, est à bannir si l’on veut survivre socialement.

Bien que l’égalité entre hommes et femmes est un concept accepté par de nombreux pays, la pratique est bien différente. La Norvège n’est pas parfait en la matière, car un écart salarial est encore présent, mais certaines choses sont inédites pour de nombreux pays. L’année dernière par exemple les trois partis politiques au pouvoir étaient tous dirigés par des femmes. La première ministre Erna Solberg est restée au pouvoir pendant 8 ans et bien qu’elle soit obèse, elle n’a jamais été attaquée sur son physique ni le fait qu’elle est une femme. Je ne pense pas que ce soit possible aujourd’hui en France.

La photo est celle d’Ada Hegerberg, footballeuse norvégienne qui joue à l’Olympique lyonnais, et a été la première femme à gagner le Ballon d’or. Dans l’ensemble il y a de nombreuses femmes dans des postes de direction en Norvège, mais malheureusement surtout dans le public. Très peu de PDG sont des femmes.

6. Les paysages époustouflants

La Norvège a des fjords, des montagnes, des plages de sable blanc, des archipels et de la toundra. Ici une photo d’un café de l’île de Senja au nord de la Norvège. Si vous avez le temps d’attendre le ferry, et l’argent pour payer les chambres d’hôtel (ou une bonne tente), alors voyager en Norvège est un plaisir immense.

Bientôt je ferai un article sur 6 raisons de ne PAS vivre en Norvège. Oui, tout n’est pas parfait au pays des trolls! Bonne lecture!

Pour en savoir plus sur la Norvège et la logistique de venir vivre ici, voir le site www.lanorvege.no et www.lifeinnorway.net.

WANT TO READ MORE? CHECK OUT MY NEW BOOK! READ FOR FREE HERE

3 thoughts on “6 raisons de vivre en Norvège

  1. Bonjour,
    Bonne description de la Norvège positive, j’attends le côté négatif avec intérêt.
    Côté positif (et peut-être aussi négatif), j’ajouterai en cette période d’élection en France, la culture du compromis et de la coalition.
    Question respect des autorités, une anecdote au cours de mes presque 40 ans dans ce pays: comme beaucoup de familles, nous avons une hytte (Ryfylke). Après sa construction, nous avons recu le premier eiendomsskatt (impôt local). À notre surprise, il était aussi élevé que celui de notre maison en ville (Stavanger). Ma femme, norvégienne, trouvait comme moi que c’était pour le moins étrange mais était prête à accepter parce que cela venait d’une “autorité”, la commune. J’ai fini par la convaincre d’appeler le service en charge. Et là, la fonctionnaire communale lui a répondu: “Ah bon, c’est trop? Combien voulez-vous alors?”. De ce jour ma norvégienne de femme a considéré la parole des autorités avec circonspection. À la décharge de la commune, il faut dire que nous étions leur première hytte moderne.
    À vous lire.
    Note: il y a quelques typos dans votre texte.

  2. Très chouette article merci ! J’y vis depuis peu donc j’apprends plein de choses en lisant des articles comme le vôtre 🙂

  3. Je pratique aussi la Norvège depuis une quarantaine d’années et je pense que parmi les bonnes raisons de vivre dans ce pays, vous en avez oublié une qui est pour moi essentielle : l’honnêteté des gens ! Le norvégien est fondamentalement honnête ! On peut laisser des outils ou des jeux d’enfants devant sa maison et ils y resteront ! On peut avoir des étals de marchandise en dehors des supermarchés et loin des caisses et personne ne les volera ! On peut laisser sa voiture ou sa maison ouvertes sans risques ! Deux fois, deux de mes enfants ont perdu leur portable. Deux fois, j’ai reçu un appel me disant: “j’ai vu “papa” marqué sur les contacts ! Tu peux venir le chercher…” ! Et il y aurait plein d’autres exemples ! Pour moi, cette honnêteté et cette confiance dans les autres est la raison numéro un pour laquelle j’adore ce pays !
    Mais j’attends avec une grande impatience les 10 points négatifs … lol
    Mille bravo en tout cas !

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.