S’installer en Norvège. Bonne ou mauvaise idée?

lofoten-hamnoy-village-XL
Cela vous fait rêver? Surmontez un hiver ici et on en reparle!

Rêvez-vous de cabanes dans les bois au bord d’un fjord, de vous réveiller au rythme des aurores boréales et de faire connaissance avec des Norvégiens au bord du fjord en pêchant? Vous rêvez de déménager en Norvège et ne savez pas où commencer?

Je m’appelle Lorelou et écris un blog d’humour en anglais pour les étrangers installés en Norvège et j’écris aussi pour des journaux norvégiens sur les différences culturelles. Je n’ai donc pas pour habitude d’écrire pour mes compatriotes et autres francophones, mais au vu du nombre assez impressionnant de demandes sur les réseaux sociaux de gens rêvant de déménager en Norvège, je me lance dans une explication qui, je l’espère, vous convaincra (ou non) que vous faites le bon choix.

Il me semble personnellement que quelques fois les rêves de Norvège sont basés sur des fantasmes et non sur une réalité toute autre. Je vis en Norvège depuis 9 ans et je suis très heureuse ici, mais je pense qu’il est important dans un tel projet de se poser les bonnes questions au bon moment et faire quelques recherches pour ne pas se brûler les ailes et ses économies, rentrant bredouille en France avec ses rêves bousculés.

Les avantages de vivre en Norvège

La Norvège est le pays où les gens sont les plus heureux, depuis 2 ans (avant c’était le Danemark). Pourquoi sont-ils si heureux? Quelques idées: nature magnifique, grands espaces, équilibre travail-famille, bon système de sécurité sociale, taux de chômage bas, le meilleur pays au monde pour être mère, beaucoup plus d’égalité que dans d’autres pays etc.

Je vais faire court sur les avantages, car de nombreux reportages en France ont déjà montré toutes ces belles choses et dépeignent une image extrêmement positive de la Norvège. Tout ce qu’ils disent est vrai, mais ils oublient souvent de parler du reste, donc je vais en profiter pour vous donner quelques infos sur les côtés moins glamours de la vie norvégienne et surtout de la vie des nouveaux arrivants.

Questions à vous poser avant de partir:

  • Quelles sont les raisons qui me poussent à partir? Sont-elles des raisons basées sur des faits établis, ou sur des photos d’aurores boréales et de cabanes dans la forêt? Qu’est-ce que je connais de la Norvège?
  • Est-ce que je connais quelqu’un là bas qui pourrait être mon point de chute?
  • Est-ce que mes diplômes sont reconnus en Norvège? Si oui le sont-ils automatiquement ou dois-je faire des démarches avant de partir?
  • Y a-t-il du travail dans ma branche?
  • Si j’ai un projet en auto-entreprise, y a-t-il un marché pour ce genre de produits en Norvège?
  • Est-ce que j’ai des économies pour vivre le temps de trouver un travail/m’établir?

Je ne répondrai pas à ces questions pour vous, mais je vous conseille de faire des recherches avant de partir, éventuellement de venir en expédition de recherche pour amasser des infos.

Les plus grands défis à surmonter ne sont pas ceux que vous imaginez

Vous vous dites peut être que le tout c’est de trouver un travail sur place. La vie coûtant assez cher, à part si vous êtes rentier en France cela pourrait être une bonne idée.

Trouver un travail et apprendre le norvégien n’ont rien d’impossible

Est- il impossible de trouver du travail en Norvège pour un étranger qui ne parle pas la langue? Absolument pas. C’est possible. Mais cela requiert un ou plusieurs des éléments suivants: des compétences qu’ils ont du mal à trouver localement, de la chance, de la patience, un bon réseau. Si vous voulez trouver un emploi non qualifié, c’est possible aussi dans la restauration, l’hotêllerie etc.

Des livres entiers ont été écrits sur ce sujet, donc je ne vais pas m’étaler. Voici quelques liens utiles: le site de NAV (équivalent de la Sécurité Sociale + ANPE) qui a un site exprès pour les étrangers (bien choisir votre catégorie- en tant que francais vous êtes ressortissants EEA. Si vous voulez monter une entreprise choisir l’autre catégorie). Sinon ce site est très bien, je n’ai pas encore lu son livre sur trouver un emploi en Norvège mais son site est en général le meilleur en terme de conseils pratiques pour s’installer en Norvège, l’immigration etc.

Les deux sites pour trouver du travail en Norvège sont finn.no et bien sûr nav.no.

Un document produit par l’espace emploi international en collaboration avec l‘ANPE s’intitulant “Vivre et travailler en Norvège”.

Doit-on apprendre la langue avant de partir?

Je conseille d’apprendre un peu avant de partir (tant que possible mais bon à distance ce n’est pas toujours évident). Sur place tout le monde parle anglais, mais pour trouver un emploi le norvégien sera toujours un atout (voire rédhibitoire si vous le ne parlez pas. Pourquoi choisiraient-ils quelqu’un qui ne parle pas la langue locale comparé à quelqu’un qui la parle?). Certains étrangers qui ont des postes dans le pétrole ou dans des grandes compagnies où la langue de travail est l’anglais n’apprennent jamais le norvégien. Bien dommage pour eux, ils se coupent d’une grande partie de la vie norvégienne et question intégration c’est pas terrible.

Comme vous l’avez remarqué, les sites pour trouver du travail sont en norvégien? Eh oui. “Tout le monde” parle anglais en Norvège, sauf que pour trouver un travail c’est beaucoup plus facile quand on parle norvégien. Deuxième obstacle donc. Autre obstacle, vous n’avez pas de compte en banque ni de numéro personnel si vous arrivez de l’étranger, et c’est souvent le serpent qui se mort la queue pour avoir un travail afin d’avoir un numéro, et un numéro afin d’avoir un travail. À l’époque où j’ai immigré c’était plus simple mais malheureusement les choses se sont compliquées. Vous avez le droit, en tant que ressortissant de l’UE, de rester ici pendant 3 mois sans raison, mais vous n’aurez pas le fameux numéro qui permet d’avoir accès au système.

Apprendre le norvégien n’est pas impossible non plus. Comme n’importe quelle langue il faut y mettre un peu du sien. Je conseille les cours de Folkeuniversitetet.  Il y a aussi tout un tas d’écoles privées surtout à Oslo. Compter un petit budget. Si vous n’êtes pas ressortissant d’un pays de l’UE vous pouvez avoir des cours gratuits ou subventionnés par exemple à Rosenhoff.

Sinon avant d’arriver ici, il y a la méthode Assimil, un livre et des CD. J’ai précédemment écrit quelques articles sur le sujet d’apprendre la langue norvégienne, voir How to pretend to be fluent in Norwegian, How to Learn Norwegian or Die Trying, Proofs that Norwegian is not an easy language to learn etc. (voir rubrique Language dans mon blog).

Est-ce un projet réalisable d’habiter dans une cabane au bord d’un lac ou fjord?

Oui absolument réalisable. La question est: de quoi allez-vous vivre? Avez vous des rentes, ou un télé travail? Dans ces cas là aucun souci. Si vous avez besoin d’un travail rémunéré vous allez devoir en trouver un pas loin. Mais problème, personne ne vit dans votre entourage…

Autre difficulté: ne vous imaginez pas que vous allez pouvoir vivre de débrouille. La Norvège, malgré ses décors et sa nature paradisiaque, ce n’est pas le Vercors, et les Norvégiens ne sont pas des joyeux bûcherons qui vivent en autonomie. Je vais un peu dans le cliché, mais pour ceux qui rêvent de vivre dans une cabane dans les bois en Norvège, saviez-vous que:

  • vous voulez du silence? Vous allez être extrêmement isolés. Genre que si vous avez besoin qu’un voisin vous prête une hache pas sûr que le plus proche, à 10 km, vous ouvre la porte.
  • la Norvège est un pays plein de règles et règlements sur tout et n’importe quoi. Et les amendes sont salées. Pour acheter un bien il faut avoir un historique de crédit de minimum 3 voire 5 ans. Pour acheter un bien immobilier c’est un système assez complexe qui n’a rien à voir avec le système en France. Il y a plusieurs catégories de maisons (hytte, maison d’habitation etc.) à des prix différents. En gros tout cela requiert une connaissance du pays, de la langue, du système, et de l’argent.
  • Une cabane dans les bois n’a souvent pas de chauffage ou d’électricité en Norvège. L’hiver il fait froid, surtout dans une maison mal isolée. Sans voisins et avec une route non déneigée. Si vous amenez vos enfants dans votre rêve, sachez que la DDASS norvégienne est toute puissante et peut vous les enlever dans le doute que vous ne les traitez pas comme il faut.
  • La vie coûte cher sans salaire local. Mais si vous habitez dans une cabane, d’où allez vous tenir votre salaire pour acheter des produits de première nécessité

Où s’installer?

Eternelle question: choisir une ville comme Oslo, Trondheim ou Bergen, ou aller à la campagne? Il n’y a pas de réponse type à cette question car cela dépend des goûts de chacun. Quelques infos à connaitre quand même avant de se lancer: si vous voulez vivre au milieu des aurores boréales, privilégiez le nord de la Norvège, c’est à dire au nord de Trondheim idéalement au nord du cercle arctique.

Si vous aimez la pluie privilégiez la côte Ouest (petite pique, mais vraie malheureusement). Si vous aimez la neige, allez plutôt dans les terres, par exemple à Valdres. Les côtes ont moins de neige, évidemment. Oslo est la capitale et a plus de gens, mais aussi de transports publics. Les logements y sont plus chers que dans le reste de la Norvège et il y a du travail et beaucoup de compétition. Tromsø est la porte de l’Arctique, une ville étudiante très vivante mais plongée dans l’obscurité pendant au moins 3 mois tous les hivers. La liste s’allonge en n’en finit pas: la Norvège est habitée du nord au sud contrairement à la Suède, et il y a une grande variation entre les endroits. Mer, montagne, plaines, tout est là.

Pensez-vous trouver des amis facilement?

Les plus grands défis ne sont pas là où vous les imaginez. Trouver des amis norvégiens et s’intégrer ici peut être difficile. La Norvège a même été déclarée un des pays au monde où il est le plus difficile de se faire des amis. Oui madame. Vous n’y croyez pas? Laissez-moi vous raconter une petite histoire. Une des premières fêtes organisée par des locaux où j’ai été invitée, j’ai cru m’être fait des copains. Je ne suis pas naïve, je savais bien que malgré cette super soirée passée ensemble à se raconter nos vies nous n’étions pas des amis d’enfance, mais quand ils m’ont invitée à leur concert le week end d’après je me suis dit que quand même ils voulaient me revoir. Lorsque je me suis pointée le week end d’après, ils m’ont toute ignorée. Quand j’ai tapé sur l’épaule du gars qui m’avait raconté sa vie amoureuse et avec qui on s’était raconté des blagues jusqu’à 4h du matin, il m’ dit “oui je me rappelle de toi” et s’est retourné. Ils étaient bourrés, alors j’aurais dû comprendre le code secret: on est bourré= tu me rencontres demain dans la rue tu ne me connais pas. J’ai mis 5 ans, oui 5 ans avant que des gens m’invitent à dîner dans leur famille, et moins, environ 2 ans à me faire inviter dans une hytte familiale.

Même avec un compagnon ou une compagne norvégien. Pensez à trouver vos propres amis, pas juste ceux, par procuration, de votre partenaire. Voir How to find Norwegian friends 

Pourquoi est-ce si difficile? La société norvégienne n’est pas du tout fondée sur les mêmes principes qu’en France. Ici il faut garder la tête haute en toute circonstance. Ici l’exubérance et la spontanéité ne sont pas forcément vues comme positives. Les principes protestants de travail, discipline, honte sont plus ancrés dans la société. Du coup il faut se lâcher un peu des fois, sortir de ces règles étouffantes, alors on boit. Et on fait semblant de rien, surtout quand ca ne va pas trop.

Une expression roumaine exprime bien la dichotomie entre ce que les gens montrent en façade et ce qui se passe dans les maisons et les familles: “La barrière est repeinte, mais le léopard attend dans la maison”. Les gens souffrent ici de dépression mais n’en parlent pas beaucoup, beaucoup de gens veulent montrer une idée de perfection qui devient un peu fatigante au bout d’un moment. Pour que des Norvégiens (pas tous, je parle en général) se détendent avec vous, et vous invitent dans leur cercle fermé d’amis et de famille, cela peut prendre du temps. Beaucoup de temps. C’est très facile d’aller vers d’autres étrangers, mais quel dommage! 🙂 La culture norvégienne et sa société méritent d’être connues mais cela peut demander de la patience.

Le climat peut être carrément rédhibitoire

La super photo des îles Lofoten en poster de ce blog a été retouchée assez violemment et prises pendant l’heure pendant le mois de novembre où il ne faisait pas tant de brouillard qu’on ne voit pas deux mètres devant chez soi. Oui, les paysages sont magnifiques, mais il fait froid, et sombre. Il pleut il vente. Alors vous pouvez vous dire que ce n’est pas grave. Effectivement, on ne meurt pas de vivre dans un pays où il y a 2 semaines d’été dans l’année et où il peut pleuvoir tous les jours pendant 2 mois. Mais c’est dur. Chaque région a son climat, voire micro-climat à cause des montagnes qui rendent la prévision météo un peu aléatoire (ils ont d’ailleurs appelé leur site météo yr.no, ce qui veut dire petite pluie fine). Essayez donc de passer tout l’hiver à ne pratiquement jamais voir la lumière du soleil, pas forcément parce qu’il fait nuit mais parce que dans les deux heures où il fait jour il fait tellement gris que les rayons n’arrivent pas jusqu’à vous. Alors vous faites Octobre, Novembre et Décembre comme ca. Puis Janvier, souvent il y a de la neige mais pas partout et pas toujours. Et l’hiver dure et dure. Février, mars, avril. Il peut encore neiger mi mai pour la fête nationale. Et en juillet dans le Finnmark. Après avoir attendu depuis Octobre que le printemps et l’été arrivent enfin, vous vous retrouvez avec un mois de Juillet avec de la pluie tous les jours et 8 degrés au compteur. Alors oui, la photo prise pendant l’heure d’éclaircies est belle, mais psychologiquement cela peut être très dur. On prend du foie de morue, on fait du sport, on essaie de voir des amis quand on en a, et on rentre en France pour refaire le plein. Mais c’est à savoir quand même, avant de venir ici. Le froid peut aussi être dur, surtout pour ceux qui ne sont pas habitués aux températures négatives. Il faut vraiment savoir s’habiller, surtout si vous passez la journée dehors à marcher, skier ou regarder les aurores boréales. Votre corps doit dépenser beaucoup d’énergie pour se chauffer quand il fait -15 degrés dehors. Dans le Trøndelag il fait -30 voire -40 degrés. Alors si vous êtes Québécois ca ira, mais les autres ca peut être dur.

Si malgré tout cela je ne vous ai pas découragé, le lien de l’ambassade de France à Oslo pour s’installer en Norvège.

 

 

 

Advertisements

7 thoughts on “S’installer en Norvège. Bonne ou mauvaise idée?

  1. Bravo Madame! Des conseils pleins de bon sens, merci. Ayez une pensée pour nous, les maudits Britanniques qui devront bientøt jongler avec le fichu Brexit en plus le bokmål et la bureaucratie norvégienne…
    Je me permets de vous féliciter de votre blog et de votre livre, dont je me sers pour mieux comprendre le peuple norvégien et sa langue. L’humour est souvent le meilleur éducateur, n’est-ce pas?!

    Like

  2. I seem to have gotten on the foreign language list. Can I get back on the English-only list?

    On Wed, Sep 26, 2018 at 2:51 PM A Frog in the Fjord wrote:

    > froginthefjord posted: ” Rêvez-vous de cabanes dans les bois au bord d’un > fjord, de vous réveiller au rythme des aurores boréales et de faire > connaissance avec des Norvégiens au bord du fjord en pêchant? Vous rêvez de > déménager en Norvège et ne savez pas où commencer? Je m’app” >

    Like

  3. Rien est impossible mais Il faut toujours rêver tout en restant réaliste.
    Si tu montres que tu veux et tu fais des efforts pour apprendre la langue et t’intéresser à la culture norvégienne, c’est un bon départ!

    Il faudrait du temps pour y comprendre les subtilités de la culture, aimer le froid et surtout à l’obscurité! Pour survivre, il est préférable rester actif et s’inscrire à de clubs de sports ou autres activités – toujours une bonne porte d’entre pour faire un bon “network”!

    On se revoit bientôt en Norvège Miss frog ! 🙂

    Like

  4. Merci pour cet article! Je vis a Oslo depuis plus de deux ans maintenant et j’avais commence a lire ton blog avant de venir, ca a ete tres utile! Venant des montagnes suisses, le froid et l’hiver ne me faisaient pas peur… je suis tombee de haut! Je me suis aussi rendue compte que la Suisse finalement est un pays du sud, voire mediterraneen, et il n’y fait pas vraiment tres nuit en hiver. Et les hivers y durent beaucoup moins longtemps, fevrier et mars sont vraiment durs ici (en plus de janvier, decembre et novembre!).
    Juste une petite note au sujet du conge maternite et elever des enfants en Norvege: alors oui c’est vrai que l’annee suivant la naissance, c’est top. Mais apres ca, c’est different. On attend des femmes qu’elles reprennent le travail a 100% quand le bebe a une dizaine de mois (vu que le papa prend 2-3 mois), donc c’est difficile si on veut continuer a allaiter par exemple. Et puis vers 1 annee, le bebe doit etre mis en creche toute la semaine pour que les deux parents travaillent a 100%, ce qui n’est pas forcement le mieux pour les petits et en general vraiment dur, surtout si on est expat et qu’on a pas de famille/amis proches pour aider. J’ai beaucoup de peine avec ca car en Suisse, la norme est plutot que l’un des parent travaille a temps partiel pour que l’enfant n’aille en creche que 2-3 jours. Heureusement j’ai pu reduire mon temps de travail a 70% et rester un jour par semaine a la maison avec ma fille, mais je suis une exception et personne ne comprend vraiment mon choix.
    J’aime beaucoup vivre ici mais ca, ce n’est qu’une des difference culturelles qui me font ressentir que je ne serai jamais norvegienne. J’ai vecu en Angleterre avant et j’ai trouve beaucoup plus facile de m’integrer la-bas par example.
    Bisous

    Like

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s