Briser les mythes sur la Norvège

En tant que blogueuse je reçois de nombreux emails de compatriotes cherchant des informations pour s’installer en Norvège. Jusque là rien d’anormal. Mais ce qui est frappant est le fossé énorme entre les attentes que certains de ces nouveaux arrivants ont regardant la Norvège et les Norvégiens. et la réalité que je connais bien après 10 ans de vie ici. Tout y passe, des gens qui pensent que “tout est mieux en Norvège”, qu’ils pourront vivre d’amener des touristes voir les aurores boréales et d’élevage de chiens de traineaux car c’est leur passion, qu’il est facile de vendre des chocolats, du vin, du savon dans des villages des îles Lofoten qu’ils ont vu dans des reportages. Il ne parlent en général pas norvégien et quelques fois même très peu l’anglais. Lorsqu’ils se font rabrouer soit par moi soit sur les réseaux sociaux par d’autres Français les ramenant à la raison sur les obstacles certains à leurs projets, ils nous prennent pour des cyniques casseurs de rêves. J’ai donc décidé avec les meilleures intentions du monde (si si) de briser certains mythes sur la Norvège afin que les nouveaux arrivants aient des attentes plus réalistes sur ce qui justement les attend ici. Il est bien sûr possible de s’installer ici, comme le prouvent les 5000 et quelques Français enregistrés à l’ambassade, mais il faut juste avoir un peu la tête sur les épaules et un projet solide.

Avant tout, pourquoi tant d’engouement soudain pour ce pays? Lorsque je suis venue vivre ici en 2009 je ne faisais rêver personne en France “Mais il fait froid là bas! Mais les gens sont bizarres non?” et maintenant tout à coup je vis dans le meilleur pays du monde. Je pense que cet amour soudain vient des reportages multiples sur ce pays diffusés à la télévision en France, comme Echappées belles qui en a consacré pas moins de trois (!) sur la Norvège dans les dernières années, ainsi que Faut pas rêver. On y découvre des présentateurs détendus sur toile de fond faite de fjords majestueux par beau temps (ils ont sûrement dû attendre quelques semaines pour avoir l’heure magique pour filmer), des locaux éleveurs de moutons ou de rennes qui partagent un peu de leur quotidien dans la montagne (en été par 12 degrés) et les majestueuses îles Lofoten par jour sans vent. C’est sûr, ca fait carrément rêver. Cela ferait même rêver un Norvégien, qui en général habite bien loin de toute cette vie filmée (d’ailleurs vous n’avez pas remarqué, tous ces paysages sont vides…). Bizarrement ils ne vont jamais filmer à Halden, Porsgrunn ou Levanger en plein automne qui sont pourtant tout autant, voire plus représentatifs de la vie locale. Ils ne parlent pas non plus de tout ce qui fait de la Norvège un pays difficile et rude, et oublient de mentionner que tous ces lieux sont des lieux de vacances mais pas faciles à vivre à l’année. Voir ici pour plus de pistes mon article S’installer en Norvège: Bonne ou mauvaise idée.

  1. Les Norvégiens sont les plus heureux au monde. SOUVENT VRAI mais vous n’êtes pas Norvégien

Heureux, cela veut dire quoi? Tout d’abord il y a quand même de la dépression, des suicides et de l’alcoolisme rampants en Norvège. C’est juste quelque chose dont les gens ne parlent pas par grande pudeur et par peur d’être jugé par leur communauté. Le jour de Noël 2019 l’ancien mari de la princesse de Norvège Martha Louise s’est suicidé et la famille a accepté que la raison de sa mort soit publique. Normalement les journaux et les famille ne mentionnent même pas clairement le mot suicide. Cela a ouvert le débat sur ce phénomène tabou en Norvège. Les gens ne sont pas tous dépressifs, mais ne vous attendez pas non plus à des gens souriants et qui vous tapent dans le dos à tout bout de champ. On est en terre protestante, les locaux aiment leur espace, et les hivers sont longs.

Selon le site Inc.com repris par le Courrier international qui s’interroge sur les raisons qu’ont les Norvégiens de s’octroyer tant de bonheur dans leurs vies, ils discernent entre autres 4 raisons: un niveau de vie élevé, un sentiment de sécurité (long congé parental, école gratuite etc.), la mauvaise météo qui tisse les liens entre locaux, et l’intégration à un groupe surtout sa communauté/village d’origine.

Si vous regardez juste ces 4 raisons, elles ne s’appliquent pas vraiment à vous, nouvel arrivant. A priori vous n’avez pas de travail, donc oubliez le niveau de vie élevé jusqu’à ce que vous trouviez un travail qualifié. Le sentiment de sécurité est réel, mais seulement si vous êtes dans le système (que j’explique plus bas au point 5). Cela ne s’applique qu’à ceux et celles qui ont travaillé, cotisé, ou on un statut particulier (réfugié par exemple). La mauvaise météo risque plus de vous déprimer, à part si vous aimez Dunkerque en novembre. Et l’intégration à la communauté ne s’applique pas non plus à vous à part si vous avez déjà un compagnon ou compagne norvégien, beaucoup d’amis etc. Donc oui, vous pouvez devenir aussi heureux qu’un Norvégien, mais il vous faudra être très bien intégré dans la société. C’est possible bien sûr, mais il vous faudra un projet bien solide, réaliste, du temps et des efforts.

2. La Norvège est peuplée de gens gentils, bienveillants et qui vous ouvriront les bras à votre arrivée. FAUX Il peut être difficile de se faire des amis

Alors oui, les gens sont gentils, et les Norvégiens en général ont une culture du respect et de la confiance en l’autre très poussée. Mais attention entre cela et une amitié, voire une invitation à dîner il y a un grand pas. Ils ne vous ont pas attendu pour faire leur vie. Ils ont leurs amis d’enfance, de collège, de lycée, de fac et de leurs activités de groupe. Ils sont occupés, et vivent dans un tourbillon qui a un nom, tidsklemma. Vous pensez peut-être que cela ne diffère pas d’une expérience d’installation dans un autre pays que le sien, où il est difficile de se faire des amis dès qu’on a un certain âge passé les études etc. Oui, mais cela semble encore plus dur en Scandinavie qu’ailleurs. Dans un sondage d’Expat Insider de 2019, la Norvège est 60ème sur 64 pays dans lesquels des expatriés ont été interrogés sur la facilité de se faire des amis locaux dans le pays. Surprise surprise, la Suède et le Danemark sont numéro 63 et 64. Lorsque je suis arrivée j’ai souvent entendu “oui oui tu es sympa, mais j’ai à peine le temps de voir mes amis, alors je ne peux pas m’en rajouter”. Quelqu’un m’a même dit “J’ai assez d’amis”. Rien de personnel, donc.

Devant cette difficulté hors norme, de nombreux étrangers se tournent vers d’autres étrangers, faciles à trouver sur les réseaux sociaux et avec qui tout est plus simple sans la barrière de la culture. Mais n’est-ce pas un peu bête d’avoir fait tout ce voyage pour vous retrouver avec des gens de votre région? C’est à vous de faire l’effort même si c’est dur. Si vous avez des enfants votre chance est de vous faire des amis parmi les parents des amis de vos enfants de l’école, et sinon vous devriez vous inscrire à des groupes et cours en tous genres pour rencontrer des gens (basket, tricot, foot, kayak etc.). Voir ici pour en savoir plus How to make Norwegian Friends.  Un conseil, apprenez le norvégien, cela vous sera très très utile pour vous faire des amis. Car oui, c’est tout à fait possible.

3. C’est très facile de trouver du travail en Norvège même pour un Francais. FAUX

Vous vous imaginez qu’avec ses 5,5% de taux de chômage parmi les immigrés (3,9% dans la population en général), il sera bien facile de vous faire une place dans le marché du travail norvégien. En plus vous adorez les aurores boréales alors cela devrait être un plus. Je vous arrête tout de suite, personne ne vous attend! Il y a finalement peu de secteurs qui embauchent des personnes ne parlant pas norvégien (ou d’autre langue scandinave). Si vous êtes dans l’informatique ou avez une spécialisation hyper recherchée cela pourrait fonctionner, ou éventuellement dans des emplois non-qualifiés type plonge, mais même là, ce sera plus probablement dans les grands centres urbains, qui n’ont en général pas de vue sur un fjord majestueux ni de hutte en bois comme bureau. Les places chez les éleveurs de rennes se font rares et votre projet de vivre de faire ballader les touristes sur des traineaux de chiens huskys est déjà surbooké par les compagnies locales. Si vous avez un projet de monter votre entreprise c’est possible. Conseil du jour: mettez vous au norvégien et économisez de l’argent!

4. Le gouvernement norvégien est plus à gauche qu’en France. FAUX, il est actuellement beaucoup plus à droite.

Depuis 2013, le gouvernement est une coalition droite-extrême droite. Cela a des répercussions par exemple sur les lois sur l’immigration, mais aussi sur le droit des femmes et l’environnement. En 2019 la coalition gouvernementale s’est étendue, et maintenant il y a en plus les Libéraux et les Chrétiens démocrates. Pour donner à Solberg une majorité parlementaire, les Chrétiens démocrates ont négocié avec la Première Ministre Erna Solberg des changements dans la loi sur l’avortement pour le restreindre, avec pour ambition politique à terme de l’éliminer. De plus le Ministère de l’Energie et du Pétrole est maintenant dirigé par Sylvi Listhaug, numéro deux du Parti du Progrès (extrême droite) qui est une climato-sceptique notoire. De nombreuses lois sur l’immigration se sont aussi durcies depuis leur accès au pouvoir, et une scission entre les pauvres et les riches est de plus en plus marquée dans le pays. 

5. La Norvège est un havre de paix écologique. FAUX.

Oui les fjords c’est beau. L’herbe y est verte, l’eau y est bleue turquoise et les oiseaux volent en paix. Saviez vous que la Norvège est un des seuls pays au monde à autoriser la décharge de déchets toxiques miniers à ciel ouvert dans la nature? Le gouvernement a par exemple donné le feu vert à deux entreprises minières de déverser ces déchets miniers dans deux fjords de l’ouest et du nord du pays, dont un étant l’un des derniers fjords où le saumon sauvage existe encore. Pour en savoir plus voir Un fjord rempli de déchets toxiques. La Norvège donne son feu vert pour le pire désastre environnemental de son histoire. 

Autre sujet bien plus connu, l’exploitation du pétrole qui est la base de l’économie norvégienne depuis les années 1970 et que le pays justifie habilement en disant que leur exploitation est plus propre que celle opérée dans d’autres pays, et que les émissions de gaz à effet de serre ne sont pas émises par les habitants norvégiens mais par d’autres à qui le pétrole et le gaz sont vendus. Un très bon article du Financial Times intitulé Norway: Environmental hero or hypocrite? explique en plusieurs points pourquoi la Norvège n’est pas si verte que cela. C’est vrai vous verrez beaucoup de Tesla et autres voitures électriques en Norvège,grâce à une politique fiscale favorable du gouvernement, mais cela ne suffit malheureusement pas à nommer ce pays un champion environnemental.

Pour n’en citer que les principaux: la chasse à la baleine est toujours légale en Norvège, dont les quotas ont même augmenté en 2018, l’élevage du saumon s’y intensifie accompagnée de pollution marine et de danger pour les populationsrares de saumons sauvages, le gouvernement est en train d’avancer aggressivement dans l’Arctique pour malgré un impact environnemental certain par exemple de l’ouverture de nouveaux puits de pétrole ou gaz, et Sylvi Listhaug vient d’octroyer 69 nouvelles licences d’exploitation à 28 compagnies pétrolières dont possiblement aux îles Lofoten.

Il est par contre vrai que la municipalité d’Oslo a depuis plusieurs années un budget de neutralité carbone grâce à un gouvernement municipal d’alliance Socialiste-Socialistes de gauche-Verts. Voir ici les raisons pour lesquelles Oslo a été nommée Capitale Européenne Verte en 2019.

6. Ce pays est un havre d’égalité entre les hommes et les femmes et d’acquis sociaux en général. VRAI pour ceux qui sont dans le système

En parlant d’acquis sociaux, il est vrai que le système norvégien est généreux. Cela va des allocations chômages aux indemnités versées en cas de maladie. Mais cela ne s’applique qu’à certaines personnes remplissant certaines conditions assez strictes. Par exemple l’histoire de ce Francais ayant travaillé deux ans mais parti un mois en vacances en France pour être avec sa grand mère mourante a été refusé ses allocations chômages car NAV considérait qu’il ne vivait plus en Norvège même si tous ses papiers prouvaient le contraire.

La Norvège est aussi au top sur l’égalité entre hommes et femmes, les pères ont droit à un congé paternité payé allant de minimum 15 semaines à maximum 37 semaines. Les mères quant à elles ont entre 18 et 40 semaines. Mais attention, pour que le couple bénéficie de cet avantage social il faut que la mère ait travaillé minimum 6 mois en Norvège dans les 10 mois précédant le début de son congé maternité (3 semaines avant l’accouchement). Ce sont juste des exemples pour illustrer que oui, les acquis sociaux sont extraordinaires, mais il faut faire partie du système pour en profiter, avoir travaillé, cotiser, prouver de son attachement à la Norvège et surtout bien connaître la langue, le système et ses règles.

7. Les hivers sont magnifiques dans toute la Norvège car paysages enneigés parsemés d’aurores boréales. FAUX c’est dans des régions très limitées.

Le temps en Norvège est totalement imprévisible, même avant le changement climatique. C’est dû aux fjords et aux vallées qui créent des micro-climats. L’Ouest, la région des fjords, est connue pour être très pluvieuse, mais avec le réchauffement climatique il est prédit que la Norvège entière connaitra moins de neige et plus de pluie.  Dans les îles Lofoten il peut faire entre 4 et 20 degrés en plein été. Dans le Finnmark l’année dernière il a neigé en juillet. Vous rêvez de voir des aurores boréales tout l’hiver? Vous devrez aller vivre dans une partie très précise du pays au nord du cercle polaire. Êtes-vous prêt à vivre un hiver qui dure 6 ou 7 mois puis passer un été sans un jour au dessus de 25 degrés? Pensez-y sérieusement.

Le manque de soleil, lui, ne changera pas avec le réchauffement climatique. Au nord de nombreux mois sans soleil. Les locaux prennent de l’huile de foie de morue chaque jour, quelques fois font des UV et partent en Espagne pour prendre des bains de vrai soleil.

Rappelez vous aussi qu’en Norvège il y a des règles partout. Et attention à ceux qui ne les respectent pas, les amendes sont salées. Cela vaut pour la construction d’une maison, habiter dans une copropriété, comment on traite ses enfants, ses employés, les taxes qu’on déclare et les normes d’hygiène si on a un restaurant etc. La Norvège n’est pas un pays de hippies où on peut s’installer n’importe où et obtenir un prêt librement. La vie coûte chère et le système est certes avec un Etat providence fort, mais tout de même très capitaliste. Si vous voulez vous faire construire une maison sur un terrain acheté dans la montagne aucune loi ne vous en empêche mais j’espère que vous avez de quoi vivre et beaucoup d’argent car aucune banque de vous prêtera sans historique en Norvège.

Pour finir, la Norvège est un pays comme les autres, avec ses points positifs et ses points négatifs. Je pense qu’il est dangereux d’avoir trop de projections voire de fantasmes basés sur des images de papier glacé vues à la télévision ou dans des magazines. Si vous êtes vraiment motivé et ces mythes brisés ne vous ont pas fait peur, cherchez un travail ici, faites des recherches au préalable, venez plusieurs fois en éclaireur, réfléchissez bien à ce que cela signifie de vivre loin de votre famille et de ne pas voir la lumière du jour pendant plusieurs mois par an etc. et tentez votre chance.

LYKKE TIL!!

Illustration originale de Tori Lind Kjellstad @hyggeligdrittsekk

Advertisements

12 thoughts on “Briser les mythes sur la Norvège

  1. Bonjour,
    Je trouve ta chronique vraiment tres juste. J’ai commencé à apprendre le norvégien en 2013 parce que j’adore cette langue. De la je me suis fait un ami à Moss. Il est venu, je lui ai rendu visite ce qui m’a permis d’exploser mes scores sur Duolingo! 😁 ensuite j’ai choisi de rester un mois à Frederikstad, par moi meme, pour visiter, parler, gouter le pays. Pas simple au niveau du dialecte!😁 (Prekæs!😅). J’ai toujours eu dans l’idée de m’installer un jour peut être dans ce pays parce qu’il y a beaucoup de choses que j’aime, mais je sais par mes amis et et le journal de nrk qu’ il y aussi des choses moins sympa…
    Je suis complètement d’accord avec toi sur le fait que personne ne nous attend la bas et c’est un gros travail et beaucoup d’énergie pour tisser des liens, meme si une fois que c’est fait, on découvre des gens adorables.
    Je pense que ces emissions un peu orientées créent un engouement disproportionné et forcement des déceptions si on n’est pas préparé.
    Merci beaucoup pour tout ce que tu publies, c’est tres intéressant et souvent tres drôle et ca me rappelle souvent des situations que j’ai vécues!
    Ha en fin dag!

  2. Ouf ! Mais quel plaisir de lire – enfin – un tel papier ! J’aurais pu le signer de la première à la dernière ligne ! Et j’aurais même ajouté certains chapitres comme par exemple le copinage, les cercles professionnels fermés et la corruption bien présente …
    Je suis marié à une norvégienne originaire d’une petite île au nord de Hammerfest depuis quarante ans et habite dans ce pays depuis vingt ans. Je pense connaitre ce pays du nord au sud et je l’aime profondément. Mais vous avez bien raison, cessons d’être naïfs. Le paradis sur terre n’existe pas et ce n’est certainement pas la Norvège ! Comme je le dis souvent, les retraités norvégiens vont s’installer en Espagne, mais je n’ai jamais vu un retraité espagnol venir s’installer en Norvège ! Ikke sant ?

    1. Bof pour ton trait d’esprit de la fin… Je pourrais te répondre qu’il y a énormément d’espagnols qui émigrent dans d’autres pays, mais combien de Norvégiens pour 100 espagnols le font, par exemple en France ? 1 pour 100 ? Peut être 2, ikke sant ?

  3. Dans l’ensemble, c’est ce que nous avons ressenti au cours de notre séjour en Norvège. Merci pour votre blog.
    On se sent correctement accueilli, en sécurité. Ils sont polis, Nous avons certes eu la chance de voir le soleil de minuit. Les paysages sont somptueux par grand soleil. On paie essentiellement avec la carte bancaire. Leur pain est correct, se tient facilement quelques jours, mais c’est loin du pain français. On peut trouver des légumes à un prix acceptable. On apprend rapidement à ne pas gaspiller l’alimentation.

  4. Salut,

    J’ai trouvé tout cela très intéressant. Ayant quitté le pays il y a 40 ans, je ne m’y reconnais plus. C’est sur que j’hésiterai a transmettre l’article aux membres de ma famille qui trouvent que “Norge er det beste land i verden”. et me font carrément la tête si je fais un commentaire un peu négatif.

  5. People don’t go and ask about Norway to get a finance job or to live in an attic floor sightseeing the Oslo fjord. There are more valuable things in life like seeing the northern lights and growing alaskan malamutes.

  6. En ce qui me concerne, la Norvège est toujours et restera le pays le plus beau du monde. Malheureusement à cause de l’immigration et du capitalisme, le systeme a beaucoup changé, devait changer et continuera de changer. Je voudrais juste ajouter que le terme que tu as utilisé” en terre protestante” signifie beaucoup de choses, les Norvégiens ne sont pas froids ils sont justes reservés, tout ce qu’ils font se font dans la subtilité, et ce n’est pas par hasard si le pays reste moins peuplé, toujours propre et la population très disciplinée c’est Ce qui rend les scandinaves aussi très différents des autres Européens encore plus les Norvégiens (Suède et Danemark plus européens) .Les Norvegiens aiment leur liberté et n’acceptent pas les autres qui voudront juste piétiner ce qu’ils ont construit depuis des siècles car il ne faut pas oublier que la Norvège a été colonisée par la Suède et le Danemark autrefois, donc la liberté signifie beaucoup pour eux. Très difficile de combiner la liberté et la discipline mais en Norvège c’est un art de vivre. Vivre en harmonie et en toute liberté dans la discipline.

  7. Moi aussi je dis OUFF !!ENFIN!! Superbe et super de remettre les choses en place .Un grand bravo a une blogueuse qui connait vraiment la Norvège !! (lecteur assidu de ton blogue et 40 ans de Norvège )

  8. Après avoir vécu en Norvège pendant 35 ans, je dois dire que je suis d’accord avec la plupart de ce qui est écrit. J’ai aussi entendu des collègues dire qu’ils ne voulaient pas de nouveaux amis car ils n’avaient déja pas de temps pour leurs amis actuels. C’est difficile de faire la connaissance de norvégiens et il faut avoir des activités communes pour se rencontrer. Ce qui fait qu’on peut avoir des amis qu’on ne voit que dans le cadre de ces activités.
    Un autre point qui peut faire réflechir les français en mal d’ expatriation: en Norvège la retraite est à 67 ans!

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.