Le kakou des neiges. Etude comparative très sérieuse avec le kakou des plages

a-sami-camp-tamok-norway

Le kéké des neiges ressemble en de nombreux points au kéké des plages, mais quelques différences subsistent (kakou, kéké, cake sont des termes interchangeables dans la présente étude).

Alors que l’on trouve la plupart des kékés des plages vers Marseille, Roquefort-la-Bédoule ou Biarritz, le kéké des neiges sévit plutôt au la Nord du cercle polaire: nord de la Suède, Norvège, et Russie (vers chez moi quoi).
Le kéké des plages conduit un scooter, tout ce qu’il y a de plus normal: pot d’échappement trafiqué pour nous casser les oreilles et le reste, casque mis à l’envers, accessoires pour séduire la femelle kéké aussi appelée cagolle. Le kéké des neiges, lui, conduit un scooter des neiges avec protège-oreilles rebelle sur le côté et accessoires tels que phoque mort séché sur le devant, brise-glace trafiqué et autres trucs qui font rêver les cagolles des neiges.

IMG_7002-970x646

Tandis que le kakou des plages essaie souvent d’échapper à la police en cabrant son scooter, chaussé de ses tongues Havaïanas; le kéké des neiges essaie de conduire très vite lui aussi pour essayer d’échapper à la police malgré son taux d’alcoolémie très élevé. Car il est formellement interdit de conduire un scooter des neiges (et même un vélo) en étant d’ivresse, sous peine d’emprisonnement immédiat. Putain ils rigolent pas les Nordiques. Alors que franchement quand on y pense quel est le risque que fait encourir le kakou des neiges à la societé? Au pire il frappe un caribou, et ca fait quelques trucs en plus à mettre sur la barbeque. Au mieux il emballe une cagolle des neiges avec son style trop fresh et fait des petits bébés kakous qui seront habillés en doudoune verte et rose (oui c’est la mode ici), gourmette en or et mini bas-résilles pour le plein hiver (habit commun de la cagolle des neiges malgré les -30 degrés). Il faut souffrir pour être belle qu’ils disaient.

Question temps libre, les kékés de chez nous carburent au pastaga (Pastis) et font des aller-retours sur la plage torse-poil pour montrer leurs muscles et leur chaîne en or qui brille. Les kakous des neiges, eux, carburent plutôt à l’aquavit (littéralement “eau-de-vie”), faite à partir de patates et souvent confectionnée dans le garage du voisin. Disponible saveur cerise, mirabelle ou citron-javel selon la saison. Le kakou des neiges a plus de risque de devenir aveugle dû à un alcool frelaté, mais il tient beaucoup mieux l’alcool que son cousin du Sud grâce à un foie soumis à rude épreuve depuis le temps des Vikings où ses ancêtres buvaient de l’alcool bien méchant dans les crânes de leurs ennemis. De plus, alors que le kakou des plages met sa doudoune au moindre petit coup de mistral, le kéké des neiges, lui, est souvent en t-shirt alors qu’il fait -10 degrés (absolument véridique). Tout un potential génétique pour, que sais-je, la science?

La morale de cette histoire c’est que les kakous des neiges c’est des vrais de vrais comparés aux kakous des plages qui, avouons-le, sont des petites foufounes à côté de ces mâles blonds velus qui font deux têtes de plus et n’ont pas peur des combats à mort (en fait ils s’endorment souvent au combat, tellement saouls qu’ils sont, et ils finissent quelques fois morts de froid).

Je tiens à dire, pour conclure, que cette étude très sérieuse regroupe de nombreuses observations visuelles et surtout auditives recoltées à Marseille, capitale des kékés, et auprès d’un kakou Norvégien avec qui j’entretenais des relations plus ou moins intimes mais maintenant c’est fini (ouf, vous voilà tous rassurés).

Advertisements

4 thoughts on “Le kakou des neiges. Etude comparative très sérieuse avec le kakou des plages

  1. Merci pour cette revelation! J’ai grandi au pays des kakous des plages et je me demande comment j’ai pu manque le kakou des neiges ces 2 dernieres annees? Peux-tu partager plus d’info sur l’habitat du kakou des neiges, j’aimerai bien voir ca de mes yeux vus.

    Like

  2. je trouve que c’est un peu irrespectueux de mettre une image d’un Sámi comme vignette de cet article. On pourrait presque penser que les gens qui s’habillent comme ca sont juste des gars qui se la jouent et sont, au final, un peu débiles, alors qu’en fait il s’agit d’un costume ethno-culturel qui n’a riena voir avec le concept d’etre un “kakou”.

    Like

  3. Excellent post. I used to be checking constantly this weblog and I am impressed!

    Very useful info particularly the last phase 🙂 I care for such info much.
    I was seeking this certain information for a long time.
    Thank you and best of luck.

    Like

Leave a Reply

Please log in using one of these methods to post your comment:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s